Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Châteaux en Bretagne, l’ancrage médiéval sur les rives atlantiques

Châteaux en Bretagne, l’ancrage médiéval sur les rives atlantiques

Acheter un château en Bretagne, c'est s'ancrer sur les rives atlantiques dans une demeure médiévale dont le patrimoine rencontre l'histoire.

Châteaux en Bretagne, l’ancrage médiéval sur les rives atlantiques

Sommaire

Morbihan, Finistère, Côtes d'Armor, Ille-et-Vilaine, ces 4 départements de l’ouest de la France regroupent des centaines de demeures médiévales aux allures celtiques. Bordé par 2 700 kilomètres de côtes, l’ancien duché abrite de solides édifices qui mêlent toits en ardoise et murs épais dans ses campagnes, mais aussi le long de ses rivières ou de ses baies de granite. Autant de bonnes raisons pour acheter un château en Bretagne.

Une province maillée de nobles places fortes

Indépendant du royaume de France jusqu’en 1532, ce territoire à la forte personnalité ne compte plus ses forteresses. A Brest, Lorient, Saint-Malo, Rennes, Pornic, Saint-Brieuc, Lannion, Quimper, Vannes, Concarneau, Douarnenez, Dinan, Roscoff, Morlaix ou Guingamp, leurs silhouettes se dressent sous un ciel breton qui prend toutes les couleurs au fil du jour. Mais attention, ils accueillent parfois des tournages de films…

La vie de château d'une Bretagne millénaire

Certains d'entre eux sont protégés au titre des monuments historiques. Ces vaisseaux de pierre majestueux, à la beauté sévère, conservent leur âme d'antan. Ils sont parfois l'objet de légendes. Vivre entre leurs murs, c'est faire une expérience hors du temps en s'imaginant volontiers en chevalier ou en princesse d'un domaine où l'on fait le plein d'émotions au quotidien, sur les chemins d'un patrimoine immobilier unique. Parmi les châteaux à vendre en France, ceux-là s'adressent aux amoureux d'une époque et d'une région pas comme les autres, dont ils marquent les paysages de leur empreinte.

Dans les fiefs d'une terre de caractère

La plupart d'entre eux sont bien conservés. En position dominante, ils avaient, en effet, avant tout une importante fonction militaire, avec de hautes murailles, de robustes fondations et de puissant donjons pour résister aux intempéries, aux invasions et surveiller les frontières de la Mayenne et de la Normandie, formant une ceinture de places fortes protégeant les « Marches de Bretagne ». Ces citadelles imprenables furent ensuite des lieux de pouvoir et les résidences des seigneurs bretons qui y installèrent leurs cours, sans ostentation, mais avec des logis intérieurs dignes de grands palais. C'est dire qu'un investissement sur ces terres généreuses ne se fera pas sur du sable, et dépassera de loin une simple transaction financière. Acheter un château à Lannion, La Trinité-sur-Mer, Loudéac, Nantes, Laval ou Pont-Aven sera un engagement à mettre vos pas dans l'histoire d'une région flamboyante qui sauvegarde ses valeurs essentielles, son folklore et sa gastronomie, sans rien céder aux modes ou au passage du temps.

La péninsule bretonne en héritage

Prix moyen d'un château en Bretagne : 1 295 922 €.

Plus de conseils :