Art de vivre
Les beautés cachées du palais Doria Pamphilj, à Rome

Propriété d'une même famille, qui lui a donné son nom, au 17e siècle, le Palais Doria Pamphilj cache ses beautés et son faste au cœur de Rome.

Le long de la Via del Corso, les Champs Elysées de Rome, ce musée privé, datant 15e siècle, fut la propriété d'un cardinal, puis de familles aristocratiques italiennes qui en ont fait la merveille qu'il est aujourd'hui. Tour à tour Renaissance, rococo ou baroque, le plus vaste palais romain abrite des salles au luxe fou, affichant dorures, stucs, plafonds à caissons, lustres et meubles prestigieux.

Le palais Doria Pamphilj, à Rome, cache ses beautés

Derrière sa façade, l'édifice monumental est en partie utilisé comme résidence, dans de discrets appartements. Il compte 5 cours bordées par 4 rues, 2 places et repose sur une succession d'arcades entourant une cour à ciel ouvert. Le choc culturel commence dès la montée des premières marches, lorsque le regard se porte vers les plafonds ornés de peintures et de lustres.

Palais Doria Pamphilj Galerie
La Grande Galerie est un peu la Galerie des Glaces romaine. © DR
Palais Doria Pamphilj Chapelle
Conservée intacte depuis des siècles, la chapelle est utilisée lors des visites papales. © DR

Des collections inestimables

Raphaël, Vélasquez, le Caravache, le Bernin, le Titien et Pieter Brueghel l'Ancien sont quelques-uns des grands maîtres qui forment les collections du palais, à côté de sculptures inestimables. Les grands de ce monde ne s'y sont pas trompés, et y organisent de somptueuses réceptions. Il faut dire que ce lieu magique ramène ses visiteurs à la grande époque de la Ville Eternelle…

Palais Doria Pamphilj Salon dei Velluti
Décoré de rouge et d'or, le Salon dei Velluti abrite les peintures les plus précieuses du Palais. © DR

Le palais merveilleux de la noblesse romaine.