Art de vivre

Les Chambres des Merveilles, l'expo insolite du château d'Angers

Les Chambres des Merveilles, l'expo insolite du château d'Angers

Aussi insolite que ses tours et ses souterrains, l'exposition les Chambres des Merveilles attire tous les regards sur le château d'Angers.

Jusqu'au 31 mars 2019, le Centre des Monuments Nationaux présente, pour toute la première fois, l'exposition « Les Chambres des Merveilles » au Château d'Angers. Cet édifice, construit au 13e siècle, accueillit la résidence seigneuriale des Comtes et Ducs d’Anjou, de grands collectionneurs qui possédaient jusqu'à 3000 objets rares et précieux, dont la célèbre tenture de l’Apocalypse.

Angers, un château insolite aux 1001 merveilles

Dans son écrin médiéval du Maine-et-Loire, cet inventaire extraordinaire rappelle aux visiteurs qu'il existait, à l’époque de la Renaissance, des meubles dans lesquels on entreposait toutes sortes d’objets, surnommés curiosités. Bézoards, cornes de licorne, pierres d’anges, roses de Jericho et oiseaux de paradis qui formaient des cabinets de curiosités sont donc à l'honneur pour l'occasion.

Château d'Angers le cabinet des curiosités
Le cabinet de curiosités rassemble planisphères, globes célestes, dragons et sirènes. © Nadia Ktoul/CMN
Château d'Angers exposition les chambres des merveilles
Coquillages, statues, bijoux, pierres précieuses et minéraux sont rassemblés dans un pêle-mêle bien ordonné. © Nadia Ktoul/CMN

Une scénographie en clair-obscur

Ne manquez pas d’admirer globes célestes, bijoux, nautiles, gravures, monstres et autres prodiges naturels. Depuis le 16e siècle, le logis du Roi René cultive les mystères. Ce que l’homme a façonné de plus étrange en terme de collections, découvertes médicales, végétales ou géographiques s’y déploient dans une ambiance de clair-obscur scénographiée en mode Haute Couture. Un must go !

Château d'Angers le cabinet des mondes cachés
Dans le Cabinet des Mondes Cachés, les tiroirs déployés dévoilent des planches colorées de créatures sous-marines. © Didier Plowy

Une vague d'exotisme déferle sur Angers