Musée Guggenheim de Bilbao : la saga Joana Vasconcelos

Henri Yadan 03 déc 2019
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Avant une exposition au nouveau musée d'art contemporain de Boston, en 2020, c'est le Guggenheim de Bilbao qui rend hommage à l'artiste portugaise Joana Vasconcelos.

Image
Musée Guggenheim de Bilbao : la saga Joana Vasconcelos
Sculpture phare de l'exposition, I'm your Mirror est constituée de miroirs encadrés de bronze. © DR
Sommaire

En Espagne, l'exposition « I'm your mirror » consacre le talent de Joana Vasconcelos, la créatrice portugaise au plus fort rayonnement international de sa génération, suite à sa participation à la Biennale de Venise de 2005 et à la présence de ses œuvres au château de Versailles, en 2010. Un événement à découvrir à travers un masque qui rappelle aussitôt la tradition du théâtre vénitien.

Joana Vasconcelos, star du musée musée Guggenheim de Bilbao

Une trentaine d'œuvres, réalisées depuis 1997 jusqu’à ce jour, y sont présentées. Parmi les pièces sélectionnées, on en remarque quelques-unes très connues de l'artiste, telles que Burka (2002) ou La Fiancée (2001-05), ainsi que de plus récentes, ou d’autres tout spécialement réalisées pour l’occasion, comme la monumentale Égérie (2018), installée dans l’Atrium du musée Guggenheim.

Joana Vasconcelos sculpture Marylin Dédiés à Marylin Monroe, ces escarpins sont composés de casseroles et de couvercles en acier inoxydable. © DR
Joana Vasconcelos sculptures la Mariée et Solitaire Joana Vasconcelos a conçu la Mariée avec 25 000 tampons et Solitaire avec des jantes dorées et des verres à whisky en cristal. © DR

Gigantisme sculptural

De plus, deux sculptures gigantesques trônent devant l'édifice : Coq Pop (2016) et Solitaire (2018). Ces productions qui sont dotées de mouvements, de lumières et de sons se caractérisent par leur exubérance, leur large palette chromatique et un sens de l’humour communicatif. Mais si vous prévoyez de vous les offrir pour les collectionner, autant prévoir l'espace culturel qui ira avec…

Joana Vasconcelos sculpture Call Center 168 téléphones fixes noirs ont été nécessaires pour créer la sculpture Call Center, sous la forme d’un revolver Beretta. © DR

Transformer les objets du quotidien en œuvres d'art.

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
A la une !
Image
La céramiste Lisa Allegra a installé son atelier à Barcelone.
Art de vivre
Designer et céramiste, Lisa Allegra a installé son atelier à Barcelone en 2017, dans le charmant quartier de Gràcia. Elle y façonne vases, appliques, chaises ou encore tables à dîner en céramique...
Image
Papiers peints Bien fait Paris
Art de vivre
Arty, abstrait, poétique, graphique ou rétro : quel que soit le style qu’on lui préfère, le papier peint a toujours la côte ! Dans les intérieurs traditionnels comme les plus modernes, placé en pan...
Image
Rencontre avec le collectif hall haus
Art de vivre
À la fois éditeur d’objets et de mobilier, agence créative et électron libre, le collectif hall haus brouille les pistes et les frontières pour proposer une vision créative unique, avec à cœur de...