Art de vivre

Cartes sur table pour tester les nouveaux restaurants parisiens

Cartes sur table pour tester les nouveaux restaurants parisiens

Original, décalé, partage et métissage des saveurs, voilà les mots clés des nouveaux restaurants qui feront courir le tout Paris cet été.

1. Coco Opéra

« J’ai voulu faire une carte aux saveurs terre-mer pour séduire la clientèle en cravate, comme les touristes ». Après le Drugstore avec Eric Frechon, Julien Chicoisne trouve refuge sous une aile du Palais Garnier, dans le fleuron parisien du groupe de Laurent de Gourguff, le serial restaurateur. L’atmosphère néo-baroque va de paire avec une carte à l’exotisme maîtrisé. À vous les gambero rosso à l’avocat fumé, le cabillaud, compotée de tomates et chorizo sur un risotto et la côte de cochon au gratin d’oignons, à déguster en salle ou en terrasse. Carte : 70 €. 1, place Jacques-Rouché, 75009 Paris. Ouvert 7j/7, service jusqu’à 2h. Tél. : 01 42 68 86 80. coco-paris.com

Chef Julien Chicoisne et restaurant Coco Opéra
Un chef au background étoilé, une salle à manger cossue, tous les ingrédients sont réunis pour passer une belle soirée. © Romain Ricard

2. La Gare

« L’esprit des lieux, c’est une carte de partage mixée aux goûts de l’Amérique Latine ». Le chef péruvien Gastón Acurio prend les commandes de l’ancienne gare de la Muette, avec le groupe Moma. Sous la verrière reliftée en jardin tropical, customisé par Laura Gonzalez, on joue des coudes pour être aux premières loges. Dans les assiettes, le voyage commence par un gaspacho andaluz et se poursuit avec des gambas al Ajillo, du lomo saltado de bœuf cuit au charbon de bois et du pain perdu au dulce de leche. Carte : 70 €, brunch : 58 €. 19, chaussée de la Muette, 75016 Paris. 
Ouvert 7j/7, service jusqu’à 23h. Tél. : 01 42 15 15 31. www.moma-group.net/la-gare/

Chef Gaston Acuriola et restaurant la Gare
Cette table estivale dont tout le monde parle est dédiée aux aventuriers du goût. © Jules Prunet

3. Marso & Co

« Cette adresse fait écho aux voyages que j’ai faits en Méditerranée ». Tomy Gousset triple la mise avec un 3e restaurant Rive Gauche en empruntant ce nom à son fils cadet. L'ambiance balnéaire surfe sur les saveurs métissées d'un menu voyageur. Nice et sa pissaladière, les Pouilles et la Burrata au Gomasio, pastilla marocaine au cabillaud, les Açores avec une brochette de chorizo flambée à l’eau de vie, fregola Sarda à la joue de bœuf et riz de lait à la cannelle façon Pasteis de Nata portugais redonnent des couleurs à ce quartier tranquille. Carte : 40 €. 16, rue Vulpian, 75013 Paris. Fermé le week-end, service jusqu’à 22h. Tél. : 01 45 87 37 00. www.tommygousset.com

Chef Tomy Gousset et restaurant Marso & Co
À chaque nouvelle ouverture d'un restaurant, cette crème de chef suscite l'effervescence sur les réseaux sociaux. © DR

4. Marsan par Hélène Darroze

« Je veux rendre hommage à mes origines et à la ville de Mont-de-Marsan pour être à l’écoute de mes émotions ». Derrière l’hôtel Lutétia, la jurée de Top chef s’offre une salle blanche et or feutrée où elle sert des « Tastous » pour titiller l’appétit. Suivent un saumon sauvage de l’Adour mariné et cendré à la rhubarbe, l’huître au caviar et velouté de coco, le merlu façon Koskera et le pigeon grillé au capucin, comme dans la rôtisserie de son grand-père, qui annoncent une Hélène Darroze au meilleur de sa forme. Menus : 75 €, 95 €, 175 €, dégustation : 225 €. 4, rue d’Assas, 75006 Paris. Fermé samedi et dimanche, service jusqu’à 22h30. Tél. : 01 42 22 00 11. www.helenedarroze.com

Cheffe Hélène Darroze et restaurant Marsan
 Les amateurs des produits du Sud-Ouest revisités seront aux anges dans la nouvelle adresse d'Hélène Darroze. © DR

5. Anona

« Je mixe gastronomie et écologie avec du fait maison et des produits locaux ». Donner du sens à sa cuisine, c’est l'idée de Thibaut Spiwack qui a commencé au George V et chez Alain Senderens avant de s’inspirer des saveurs qui fusionnent. Aux Batignolles, il donne le nom d’un fruit exotique à son restaurant, et concocte un œuf en réduction bourguignonne, une aventure terre-mer bœuf et anguille au dashi et une volaille blette à la rhubarbe en portions généreuses pour prolonger le plaisir. Formule : 25 €, menus : 29 €, 75 €, dégustation : 95 €. 80, boulevard des Batignolles, 75017 Paris. Fermé dimanche et lundi, service jusqu’à 22h. Tél. : 01 84 79 01 15. www.anona.fr

Chef Thibaut Spiwack et restaurant Anona
Attention talent ! Ce chef déjà remarqué par les critiques devrait s'assurer un bel avenir dans les guides. © Guilhem Touzery.

6. Lapérouse

« Dans ce décor historique, on ne revisite pas les plats d’époque, on fait une cuisine de vérité ». Tout feu, tout flamme, Jean-Pierre Vigato fait son grand retour dans cette maison mythique des bords de Seine réputée pour ses miroirs griffés par les « cocottes ». Le chef étoilé y supervise la confection des ravioles de foie gras à l’émulsion de truffe d’été, du Saint-Pierre à l’artichaut barigoule sur des tomates confites et du ris de veau aux blettes braisées, tandis que Christophe Michalak signe les douceurs sucrées. Canonissime ! Carte : 100 €. 51, quai des Grands Augustins, 75006 Paris. Fermé dimanche, service jusqu’à 23h. Tél. : 01 43 26 68 04. www.laperouse.com

Chef Jean-Pierre Vigato et restaurant Lapérouse
Avec Jean-Pierre Vigato aux manettes, ce monument historique qui borde la Seine redouble d'ambition gastronomique. © DR

7. Brasserie du Louvre

« Au menu, je propose un mélange de saveurs en faisant une place aux produits de saison. Avec Denis Bellon, le Groupe Bocuse fait son entrée à l’Hôtel du Louvre et c’est dans le décor typique des bistrots d’époque, avec banquettes en cuir, nappes blanches et carreaux de métro aux murs, qu'il s’installe. Les recettes cultes, telles que le saucisson chaud pistaché en brioche, le poulet de Bresse à la crème, la quenelle de brochet, le gratin de macaronis à la lyonnaise et les gaufres Grand-Mère vont séduire les nostalgiques de Monsieur Paul. Carte : 60 €. Place André Malraux, 75001 Paris. Ouvert 7j/7, service jusqu’à 22h30. Tél. : 01 44 58 37 21. www.hoteldulouvre.com

Chef Denis Bellon et la Brasserie du Louvre
Formé à l'école Bocuse, le chef twiste les recettes du Cuisinier du 20e Siècle. © DR