Art de vivre

L'Objet, des coupelles de style pour sublimer votre intérieur

L'Objet, des coupelles de style pour sublimer votre intérieur

Nouvelle marque de luxe américaine dédiée aux intérieurs élégants, L'Objet lance, pour le Printemps, une collection détonnante de coupelles.

À l'entrée de la maison, les petites coupelles servent parfois de vide-poches. Très pratiques pour y déposer un trousseau de clés, des pièces de monnaie ou d'autres objets, ces petits récipients utilitaires, composés de matériaux comme le verre, le plastique, le métal ou le bois, sont souvent sans intérêt, voire disgracieux dans un bel appartement. Mais ça, c'était avant !

Coupelles, la passion des beaux objets

Avant que la marque américaine, fondée par Elda Yfrach, un designer voyageur qui affectionne particulièrement la Méditerranée, ses peuples et ses traditions, ainsi que ses vénérables traditions d'artisanat, ne s'en mêle. Ses formes et ses dessins donnent une nouvelle dimension à l'art de sublimer ces petites choses négligées qui débordent désormais d'imagination entre ses mains.

L'Objet coupelle Cubisme
Le modèle Cubisme s'adapte aux appartements modernes où la décoration tient une grande part dans l'habitat. © DR
L'Objet coupelle Dragon
Exotique et insolite, la coupelle Dragon peut aussi servir de coupe à fruits. © DR

La porcelaine, matériau fétiche des créateurs d'art de la table

Sa passion artistique est solidement imprégnée par l'utilisation de la porcelaine dans laquelle il cherche l'expression la plus vibrante de pureté. Riches de détails intemporels, ses pièces sont assurément audacieuses, innovantes, sensuelles et exclusives. Elles ont déjà séduit une clientèle internationale exigeante, qu'il continue de surprendre et d'inspirer pour embellir son sweet home.

L'Objet coupelle tribal
Avec la gamme Tribal, le ton est donné pour ceux qui rêvent d'évasion. © DR
L'Objet coupelle Multibrae
Le raffinement extrême et le romantisme sont à l'ordre du jour avec cette coupe Milbrae. © DR

L'art de vivre, une valeur chic partagée par L'Objet