Art de vivre
Pionnier de l'Op-Art, Vasarely entre au Centre Pompidou

Signant le retour de Victor Vasarely dans un musée français, l'exposition Le Partage des Formes fait entrer l'Art Optique au Centre Pompidou à Paris.

Avec Vasarely, le Partage des Formes, les galeries du Centre Pompidou présenteront la première rétrospective française consacrée au père de l’art optique, depuis plus de 50 ans. Du 6 février au 2 mai 2019, trois cents œuvres, objets et documents de cette exposition donneront à voir et à comprendre son univers, mettant ainsi en lumière toutes les facettes du pionnier de l'Optic Art.

Vasarely, au centre Pompidou à Paris

Selon un parcours à la fois chronologique et thématique, l'événement abordera les grandes étapes de l'artiste, depuis sa formation dans l'esprit du mouvement Bauhaus jusqu’aux toutes dernières innovations de sa production abstraite. L'ancien graphiste dans la publicité a inventé un style à part entière avec la création d'images hypnotiques, très inspirées par l'espace et la science-fiction.

Vasarely estampe Feny
Non, vous n'êtes pas dans la 4e Dimension, l'estampe Feny est juste une illusion d'optique. © DR
Vasarely estampe Cheyt-Ond
Dans les mains du plasticien, les éléments géométriques s’emboîtent l’un dans l’autre, se combinent et se permutent. © DR

De l'Op-Art au Pop Art

Peintures, sculptures, intégrations architecturales, son travail sur l’art « optico-cinétique » a fait recette, et la culture Pop Art s'en est largement imprégnée dans la mode, le design, le cinéma ou la télévision. Mais si vous souhaitez en savoir plus sur cet artiste fantasque après votre visite, rendez-vous dans sa fondation, l'étrange bâtiment borde un grand bassin d'Aix-en-Provence…

Vasarely estampe Koska-A
Conçue en 1974, l'héliogravure Koska-A intégra le concept de la 3D avant l'heure. © DR

Quand un mythe entre au musée…