Art de vivre
Tables capitales, les rendez-vous parisiens du printemps

Avec leurs concepts voyageurs, ces 10 restaurants parisiens mettent le cap sur les saveurs métissées, tout en misant sur le bon sens à table.

1. Restaurant Polmard

« Je veux redonner aux Parisiens le goût d’une viande de qualité à prix abordable ». Originaire de Saint-Mihiel, dans la Meuse, Alexandre Polmard y multiplie les adresses. Dans l’enclave gourmande de Beaupassage, à 2 pas de Saint-Germain-des-Prés, le rez-de-chaussée dévoile une boucherie-charcuterie traditionnelle, tandis qu’à l’étage la déco se fait glamour pour inviter les beautiful people à s’attabler devant des tartares de bœuf de folie, des entrecôtes haute couture et des steaks hachés nacrés, accompagnés de jolis flacons pour refaire le monde. N’oubliez pas d’y faire vos emplettes en repartant… Carte uniquement : 60 €. 53-57, rue de Grenelle, 75007 Paris. Fermé dimanche soir et lundi, service jusqu’à 22h30. Tél. : 01 43 21 30 30 et www.polmard-boucherie.com

Restaurant-Boucherie Polmard
Mélange de style bohème chic et de design, ce resto new age est bien dans son époque. © DR

2. Restaurant Masha

« J’écris une nouvelle histoire à cette adresse en y apportant de l’originalité et de la noblesse dans l’assiette». Antonin Cornet et son chef Takahiro Matsumoto ambitionnent de faire de ce lieu branché, du quartier du Trocadéro, un spot de la gastronomie franco-japonaise. Aux blousons dorés, ils proposent, outre d’exquis sushis et sashimis, des Saint-Jacques à l’émulsion de fruit de la passion, un magret de canard « Taka » et un homard flambé aux nouilles japonaises qui figurent parmi les plats signatures. Menu déjeuner : 49 €, carte : 70 €. 85, avenue Kléber, 75116 Paris. Fermé samedi midi et dimanche, service jusqu’à 23h30. Tél. 01 42 25 98 85 et www.masha-paris.com

Restaurant Masha
C'est ici qu'il faut venir pour voir, être vu et bien manger, autour du Trocadéro. © DR

3. Restaurant Raw Saint-Germain

« Ma cuisine crue offre des saveurs brutes et des associations cohérentes ». Après avoir régalé le Marais, le chef William Pradeleix entend faire découvrir la « Raw Food » non végétalienne, au tout-Paris de la Rive Gauche. Le même esprit y préside avec une ambiance dépouillée sur une cuisine ouverte. Natures ou peu cuites, ses recettes balancent entre tapas colorées aux influences asiatiques, basques et made in France pour séduire les initiés et les curieux qui se régalent de jambon ibérique à la mousse avocat-wasabi et ceviche de crevettes aux petits pois. Une expérience à tenter ! Carte : 40 €, brunch : 35 €. 44, rue de Fleurus, 75006 Paris. Fermé dimanche soir, service jusqu’à 22h30. Tél. :
 01 73 73 20 49 
et Facebook

Restaurant Raw Saint-Germain
Laissez-vous faire, les appellations des recttes vous mettront l'eau à la bouche. © DR

4. Restaurant Monsieur Madame

« Ce nouveau concept allie le plaisir de la table à celui des yeux ». Derrière l’Arc de Triomphe, ce bistrot à l’ambiance Coton Club nous entraîne à l’époque des Speakeasy. Le chef Benjamin Boulot connaît sa partition avec terrine de veau au foie gras, brandade de cabillaud au mesclun, magret de canard poêlé à l’orange et sole meunière. Autre climat au 1e étage qui cache un emporium fourmillant de vêtements de créateurs, d'objets lifestyle et une cave à vins. Quand gastronomie et shopping se conjuguent… Formule : 24 €, menu : 28 €, carte : 55 €. 35, avenue. des Ternes 75017 Paris
. Ouvert 7j/7, service jusqu’à 2h. Tél. : 01 83 95 06 10 et www.monsieurmadameparis.fr

Restaurant Monsieur Madame
Prenez le temps de déguster de bons petits plats de brasserie revisitées avant de passer à la séquence art de vivre. © DR

5. Restaurant La City

« Ma carte joue à fond sur les saveurs franches et contemporaines ». Dirigé par Jérôme Vigato, fils d’un grand chef du même nom, avec Mathieu Dos Santos en cuisine, le toit de la Grande Arche de la Défense, offre plus qu’un panorama sur Paris. Il abrite un restaurant qui mérite le voyage des sens. En suggestions, Buddha Bowl, royale de foie gras à l’espuma de champignons Shimeji, œuf meurette à la poitrine de porc et pluma ibérique au sirop d’érable ont convaincu les businessmen d’en prendre le chemin. On les comprend… Menu : 38 €, carte : 45 €. 1, parvis de la Défense, 92044 Puteaux. Ouvert seulement au déjeuner. Tél. : 01 40 90 52 32 et www.lagrandearche.fr

Restaurant La City
Entre deux plats, grimpez quelques marches et tout Paris s'offrira à vous. © DR

6. Restaurant Chiquette, à l’hôtel Cinq Codet

« Au menu, je conserve les classiques des plats d’hôtel en ajoutant des recettes cosmopolites ». Après les belles maisons d’ici et d’ailleurs, David Maroleau s’installe dans ce 5 étoiles des Invalides décoré par Jean-Philippe Nuel. Ce chef inspiré signe des plats mariant le meilleur de chaque culture, avec un tartare de gambas, une salade Caesar, une Saint-Jacques snackée au beurre de wakamé et un confit de cochon Char Siu sur une marinière de curry rouge, sans oublier les viandes rôties, comme dans un repas de famille. Carte : 70 €, brunch : 45 €. 5, rue Louis Codet, 75007 Paris. Ouvert 7j/7, ouvert 7j/7, service jusqu’à 22h30. Tél. : 01 53 85 15 60 et www.le5codet.com

Restaurant Chiquette
Ici, le design fait bon ménage avec la haute gastronomie. © DR

7. Restaurant Malro

« Avec mes associés, on a fait une carte du bassin méditerranéen aux saveurs ensoleillées ». Et de 3 pour Denny Imbrosi, ex-lieutenant d’Alain Ducasse, découverte Top Chef 2012 et coqueluche des réseaux sociaux, qui ouvre dans le Haut-Marais une néo-brasserie surfant sur la tendance sudiste. Nommée ainsi en hommage à l’écrivain-ministre André Malraux, son loft qui plait tant aux bobos chics décline les standards de Barcelone et d’Istanbul en passant par Tel Aviv ou Marrakech en s’affranchissant des codes. Le bouche-à-oreille fait déjà son effet… Carte uniquement : 50 €. 7, rue Froissart, 75003 Paris. Fermé lundi et dimanche soir, service jusqu’à 23h30. Tél. : 01 42 77 38 47 et www.restaurantmalro.fr

Restaurant Malro
Place to eat du moment, Malro attire la foodosphère en quête d'originalité. © JP Combeau

8. Restaurant Rooster

« Dans ma volonté de créer une carte généreuse, je prépare des cocottes pour deux personnes » Après 4 années à New York, Frédéric Duca, 1 étoile au guide Michelin à l’Instant d’Or, signe son grand retour. Le nouveau terrain de jeux de ce « Coq », c’est le quartier des Batignolles, où dans un décor contemporain fonctionnel, il propose des plats d’auteur ambitieux et éclectiques, avec beignets de cervelle d’agneau à la sauce Putanesca, encornets sautés au chorizo et lieu jaune aux rissoles de courges. Le petit plus qu’on adore, c’est le service chaleureux, comme à la maison… Formule : 26 €, menu : 32 €, carte : 50 €, dégustation, 68 €. 137, rue Cardinet, 75017 Paris. Fermé samedi et dimanche, service jusqu’à 22h. Tél. : 01 45 79 91 48 et www.rooster-restaurant.com

Restaurant Rooster
Beaux matériaux, bons produits, le lieu a tout pour plaire aux épicuriens. © DR

9. Restaurant Can Alegria

« J’emmène la carte aux 4 coins du monde, comme un explorateur des goûts ». À Pigalle, dans le cabaret A la Belle Meunière où chantait Piaf, Marc-Antoine Colonna lance ses filets vers la cuisine exotique. Cet adepte des cuissons lentes et généreuses qui conservent le goût, la couleur et le moelleux des ingrédients concocte des plats de voyage à partager. Chou-fleur rôti aux épices à l’israélienne, mozzarella di buffala des Pouilles à la purée de betteraves et Provoleta, un fromage grillé en direct d’Argentine, côtoient un ceviche de truite au lait de coco, comme au Pérou. Prêts pour le grand voyage au pays du bien manger ? Carte uniquement : 45 €. 73, rue Jean-Baptiste Pigalle, 75009 Paris. Fermé dimanche et lundi, service jusqu’à 23h. Tél. : 06 13 10 51 90 et www.canalegriaparis.com

Restaurant Can Alégria
Cette salle pimpante ne reste vide que lorsque le restaurant est fermé. Réservation conseillée ! © DR

10. Restaurant Yaya

« Yaya, c’est le surnom donné aux grands-mères dans les pays méditerranéens, il évoque partage et authenticité ». Juan Arbaleaz a transformé l’ancienne boucherie-restaurant d’Hugo Desnoyez en escale grecque, avec la complicité de Grégory et Pierre-Julien Chantzios, fondateurs de la marque Kalios. Et après Yaya Saint-Ouen, il poursuit son voyage culinaire dans la Halle Secrétan, un lieu culte aux abords des Buttes Chaumont, où il cultive les best of des terroirs helléniques avec de belles viandes, du poulpe entier et un poisson en croûte de sel et noyaux d’olive braisé au four-barbecue. Ici, le soleil est dans l’assiette. Carte uniquement : 45 €. 33, avenue Secrétan, 75019 Paris. Ouvert 7j/7, service jusqu’à 22h30. Tél. : 01 42 41 12 86 et www.yayarestaurant.com

Restaurant Yaya
Ici, la convivialité et le partage sont à l'honneur des repas festifs et colorés. © DR