Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Monument historique : château-abbaye de Cassan, le petit Versailles du Languedoc

En lisière de la commune de Roujan, l'imposant château-abbaye de Cassan fait figure de petit Versailles dans la région Languedoc-Roussillon.

Monument historique : château-abbaye de Cassan, le petit Versailles du Languedoc

Sommaire

Tout commence en l'an 1080, avec l'édification d'un prieuré royal sur les terres privées d'une riche famille de Béziers, par une poignée de chanoines. Petit à petit, le site attire l'aristocratie locale, qui en fait sa nécropole, et qui le gratifie de dons financiers et de reliques sacrées. Au fil des siècles et des guerres de religion, il fut l'objet de saccages, de pillages et d'incendies avant que son architecture romane ne soit remaniée et qu'il ne soit finalement classé comme « bien national » lors des péripéties la Révolution Française. C'est à ce moment-là qu'il prend son nom définitif de Château de Cassan et de voir défiler plusieurs propriétaires, des centres de formations ministériels et des expositions éphémères. Une bâtisse si attractive qu'elle a donné envie à de nombreux amateurs de s'en rapprocher, pour acheter un château dans les environs de Pézenas.

Des éléments architecturaux historiques

L'ensemble est bien entendu devenu un lieu de mémoire qui fait la fierté de toute la région. Les façades, les toitures, les ferronneries d'art, la cour de l’ancien cloître, la longue galerie du rez-de-chaussée, qui donne l'accès direct à la chapelle, l'escalier d'honneur à la rampe en ferronnerie d'origine, l'ancien réfectoire transformé en salon d'apparat aux boiseries massives, les terrasses, le jardin, les dépendances, tout est classé monument historique depuis 1998. De la partie du château, à proprement dit, jusqu'au pigeonnier, il ouvre parfois ses portes à la visite. Certains en profitent pour s'en inspirer avant d'acheter un château du département de l'Hérault, en Occitanie.

Un lieu de mémoire et de grand prestige

Cette noble demeure princière n'oublie pas sa vocation : Être une retraite monastique. C'est pourquoi elle a conservé son église romane du 12e siècle, la plus grande de style roman entre la Provence et la frontière espagnole et un palais abbatial du 18e siècle. Ce qui lui vaut son nom de « Petit Versailles du Languedoc », incitant à une inclinaison pour l'achat de châteaux en France, dans cette catégorie de biens très prestigieux.

Sauvegarde d'un patrimoine millénaire

Pour y résider à plein temps, rien de plus facile ! Le château-abbaye de Cassan dispose de 6 200 m² habitables, le tout sur 33 hectares d'un terrain constitué de bois et de garrigues, avec des dépendances, 30 pièces, 2 salons, 1 salle à manger, 1 cuisine, 15 chambres, une parcelle constructible de 4 hectares, une cave coopérative de 2 000 m², plus 1 vignoble de 16,5 hectares exploité. Sa réhabilitation ouvrirait même des droits à une exonération fiscale. De quoi mettre en valeur un beau patrimoine, sans se ruiner !

Plus de conseils :