cambriolage

Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Parce qu’il est souvent ressenti comme un véritable viol de l’intimité de celles et ceux qui en sont victimes, un cambriolage n’est pas une chose anodine. En France, il s’en commet toutefois 1 toutes les 90 secondes. Pour s’introduire chez vous, les cambrioleurs se contentent, la plupart du temps, de fracturer la porte ou l’une des fenêtres de votre domicile. Il n’est pas rare non plus que les voleurs utilisent de fausses clés, voire qu’ils aient subtilisé les vôtres. Enfin, certains monte-en-l’air n’hésitent pas à escalader les façades des immeubles et à passer par les toits ! Pour tenter d’éviter de se faire cambrioler, il est possible d’investir dans des équipements tels que des volets anti-effractions, des barreaux de fenêtres, des détecteurs de présence ou encore un système d’alarme. Si, malgré toutes ces précautions, vous étiez victime d’un cambriolage, sachez que votre logement ainsi que vos biens sont probablement couverts par la garantie vol de votre assurance-habitation. Après avoir porté plainte au commissariat, déclarez le cambriolage auprès de votre assureur, par lettre recommandée. Vous disposez de deux jours – ouvrés – à compter de la constatation du vol pour faire cette déclaration.