Art de vivre

L'Orient-Express s'expose au musée du Grand Curtius, à Liège, jusqu'au 4 février 2018

L'Orient-Express s'expose au musée du Grand Curtius, à Liège, jusqu'au 4 février 2018

Entre mythe et réalité, l'ensemble muséal du Grand Curtius met à l’honneur l’histoire de l'Orient Express, dont l'origine est liégeoise.

Alors qu'un nouveau remake du film tiré du roman d'Agatha Christie est sur tous les grands écrans du monde cet hiver, la ville de Liège, en Belgique, suscite toutes les attentions. Son exposition « L’Orient Express dans les collections du Grand Curtius » met à l’honneur l’histoire méconnue de la compagnie ferroviaire des Wagons-Lits, fondée en 1870 par le liégeois Georges Nagelmackers.

Le Grand Curtius, terminus de l'Orient-Express

À partir du modèle américain Pullman, l'homme d'affaires développa dans un premier temps sa compagnie outre-Quiévrain, avant de la lancer en France, puis dans toute l’Europe afin de proposer aux voyageurs un moyen de transport permettant de disposer de compartiments très confortables, dont l'un est dédié à la restauration, sans oublier les célèbres trains-couchettes.

Musée du Grand Curtius
Sur 5 000 m², le Grand Curtius regroupe les collections de plusieurs musées liégeois. © DR
Orient-express cendrier et livre
Parmi les objets rares de l'exposition, les cendriers et les livres rencontrent un grand succès. © DR

L'âge d'or du voyage en train, d'Agatha Christie à James Bond

Au musée, l'âge d'or de l'Orient-Express fait encore rêver. On y admire des affiches, des livres, des cendriers, des porte-bagages en laiton, des maquettes, des panneaux Lalique, la reconstitution d'un wagon, un monogramme numéroté, et un pistolet utilisé dans une scène de Bons Baisers de Russie, un film issu de la saga James Bond. De quoi réserver un billet pour embarquer dans ce train de légende !

Orient-Express, la grande aventure ferroviaire