Art de vivre
Tables Capitales : les rendez-vous gourmands de l'hiver

En mode séduction, ces tables, made in Paris, aux saveurs d’ici et d’ailleurs, font mouche auprès des gourmands.

Le Cléo, à l'hôtel Narcisse Blanc

Proche de l’esplanade des Invalides, l’hôtel Narcisse Blanc, dont le restaurant rend hommage à la danseuse Cléo de Mérode, icône de la beauté en 1900, abrite la table du chef canadien Zachary Gaviller. De son expérience au Frenchie to Go, celui-ci en a adopté les codes bio, toniques et de saison. Thon blanc mi-cuit aux salicornes acidulées, strigoli maison à l’encre de seiche et poulpe grillé, poulette du Béarn rôtie aux haricots Borlotti sont ses plus grands atouts. Formule déjeuner : 29 €, menus : 39 €, 46 €, carte : 55 €. 19, boulevard de la Tour-Maubourg, 75007 Paris. Ouvert 7j/7, service jusqu’à 22h30. Tél. : 01 40 60 44 32 et www.lenarcisseblanc.com

Le Cléo
Dans ce havre de paix et de volupté ouvert sur un jardin, la gastronomie reprend ses droits. © DR

La Ferme Saint Simon, adresse culte

Derrière l’Assemblée Nationale, cette maison cossue reçoit les politiques de tous les bords, même en campagne électorale. Retrouvez-les autour des recettes du marché de Teddy Merienne, un chef qui redonne des couleurs à cette institution germanopratine créée en 1933. Auparavant spécialiste du poisson, il nous propose cette saison des plats « retour de la chasse » en travaillant le colvert, la grouse et le lièvre à la royale avec des cuissons maîtrisées et des sauces pointues qui mettent tout le monde d'accord. Menu : 39 €, carte : 70 €. 6, rue de Saint Simon, 75007 Paris. Fermé samedi midi et dimanche, service jusqu'à 22h. Tél. : 01 45 48 35 74 et www.fermestsimon.com

La Ferme Saint Simon
Salle élégante, bon chef, tout est réuni pour passer un bon moment dans ce lieu mythique de Saint-Germain-des-Prés. © Benoît Linero

La Pagode de Cos, à l'hôtel la Réserve

Et de deux pour l’hôtel La Réserve ! Le palace parisien s’octroie une seconde table dont le nom rappelle la pagode trônant sur le Cos d’Estournel, le grand cru bordelais maison, propriété du groupe de Michel Reybier. Le chef doublement étoilé Jérôme Branctel y déploie une palette subtile, sur la Route des Epices, avec des noix de Saint-Jacques dans une soupe épicée à la citronnelle, des Dim Sum aux légumes « Rã-Yu » en vinaigrette et un bœuf émincé aux nouilles de tapioca et coriandre qui valent le voyage. Carte : 80 €, brunch : 95 €. 42, avenue Gabriel, 75008 Paris. Ouvert 7j/7, service jusqu’à 23h. Tél.: 01 58 36 60 50 et www.lareserve-paris.com

La Pagode de Cos
Dans une ambiance feutrée qui sied aux grandes maisons, la carte de Jérôme Branctel fera voyager vos pupilles et vos papilles. © DR

Le Bambou, cantine coloniale

Offrez-vous un petit parfum de Bangkok au cœur du Sentier ! Cet imposant restaurant thaï, du groupe de Thomas Delafon et Jean-Pierre Lopes, cultive l’ambiance des anciennes colonies. Les cages à oiseaux, le dragon noir en cuir et métal ou le fumoir ne font pas oublier les assiettes « sexy asiates » d’Antonin Bonnet, formé chez Michel Bras. Pad thaï sticky-juste-ce-qu’il-faut, salade de papaye aux ailerons de volaille et baba aux litchees font le bonheur des parisiens en mal d’exotisme. Carte uniquement : 45 €. 23, rue des Jeûneurs, 75002 Paris. Fermé samedi midi et dimanche, service jusqu’à 22h30. Tél. : 01 40 28 98 30 et facebook.com/bambouparis

Le Bambou
Les beautiful people ont déjà pris leurs quartiers dans cette ancienne usine textile qui multiplie les clins d'œils à l'Asie éternelle. © DR

Le Mandalay, bistronomie créative

Dans un décor post-moderne, original et pratique, Franck Martinez pose ses casseroles face au marché du Pont de Levallois. Ce chef, qui a cuisiné chez plus grands, travaille les produits frais en les allégeant avec une belle maîtrise des accords. En quête de nouvelles sensations gourmandes, on y découvre son jardin de jeunes pousses aux langoustines, la rascasse aux petits légumes sur un jus de viande safrané et un carré d’agneau fumé au thym. Goûtez et appréciez ! Formule : 27 €, menu déjeuner : 34 €, découverte : 55 €, dégustation : 59 €. 35, rue Carnot, 92300 Levallois-Perret. Fermé dimanche, service jusqu’à 22h. Tél. : 01 47 58 57 72 et www.lemandalay.fr

La Mandalay
Au Mandalay, on s'inspire autant des idées déco que du fond de l'assiette. © DR

Divellec, paquebot politico-marin

Mathieu Pacaud, qui jongle déjà avec les étoiles entre ses restaurants Histoire et l’Hexagone, s’empare d’une adresse culte. Face aux Invalides, il fait de l’ancienne maison de Jacques le Divellec une Fish House. Dans l’esprit marin, les fruits de mer sont servis brut de fraicheur et les poissons finement sophistiqués. Les députés et sénateurs venus en voisin votent à l’unanimité pour son médaillon de lotte confit à la maltaise, le calque de bar aux bonbons de pomme verte et le gigot de lotte à la financière. La grande tradition est de retour ! A la carte : 100 €. 18, rue Fabert, 75007 Paris. Ouvert 7j/7, service jusqu’à 22h. Tél. : 01 45 51 91 96 et www.divellec-paris.fr

Divellec
Comme son père à l'Ambroisie (3 étoiles Michelin), Mathieu Pacaud conjugue le raffinement à la simplicité. © DR

La Belle Armée, la signature Costes

L’empire Costes s’offre une brasserie d’un classicisme décalé, au bord de l’Arc de Triomphe. Et c’est Sylvestre Wahid, chef doublement étoilé chez Thoumieux, qui y supervise la carte. Sa mission consiste à sublimer les recettes célébrées par les foodistas, les fashion addicts et les clubbers des beaux quartiers. Pour eux, il élabore un fouetté d’avocat King Crab, du cabillaud Chili Tom Yam, un foie de veau en réduction de raisin et une Pavlova aux fruits rouges finement calibrés. Ouf, son talent est toujours au rendez-vous… Carte : 70 €. 3, avenue de la Grande Armée, 75016 Paris. Ouvert 7j/7, service jusqu’à minuit. Tél. : 01 45 00 24 77 et labellearmee.com

La Belle Armée
Stratégiquement situé face à l'Arc, ce fleuron des Frères Costes voit son menu signé par un grand chef. © DR