Fondation Louis Vuitton : dialogue entre les œuvres de Claude Monet et de Joan Mitchell

06 oct 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Du 5 octobre 2022 au 27 février 2023, la Fondation Louis Vuitton exposera les œuvres de Claude Monet et de Joan Mitchell dans un dialogue inédit.

Image
Joan Mitchell Cypress
Le triptyque Cypress de Joan Mitchell est une ode à la joie et à la belle saison. © DR

Sommaire

Cet automne, les expositions majeures reprennent leurs droits et celle que nous vous présentons devrait marquer les annales ! Jugez plutôt, la Fondation Louis Vuitton, habituée des grands événements culturels, a invité deux grands noms de la peinture pour orner ses murs : Monet et Mitchell, dans le cadre d'une rétrospective mise en scène comme une conversation visuelle et poétique entre les œuvres de deux artistes qui marquèrent de leur empreinte des générations de peintres.

Monet Revival au profit de la couleur

Leurs toiles respectives donneront à voir, en partenariat avec le musée Marmottan, la modernité de ces précurseurs de l’abstraction. Les tenants de l’Expressionnisme des bords de Seine seront aux anges. Une démarche picturale inspirée par la nature environnante de l’Île-de-France. Ces têtes d'affiche partageaient, en effet, une sensibilité aiguë de la lumière fugitive, des couleurs ainsi que des mondes végétaux, aquatiques et atmosphériques.

Claude Monet la maison de l'artiste vue du jardin aux roses, 1922-1924
Sur ce tableau de Claude Monet, sa maison apparaît tout en haut, à gauche de la toile. © DR
Tableaux comparés de Monet et Mitchell
Côte à côte, les œuvres des artistes dévoilent des similitudes. © DR

La consécration de tableaux immersifs

Le site remplira jusqu'à huit galeries pour afficher une soixantaine d’œuvres emblématiques. Celles-ci offriront au public un parcours enchanteur et sensible. Un moment scandé par des correspondances visuelles et thématiques sur leurs « Sensations » et « Feelings » qui expriment des relations fusionnelles, presque lyriques au paysage. Une belle opportunité de (re)découvrir le bâtiment de Frank Gehry…

Tableau de Joan Mitchell No Room at the End
Dans No Room at the End, Joan Mitchell passe du Pointillisme à l'Expressionnisme Abstrait. © DR

Une allégresse florale où le regard se perd

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French