Art de vivre

La grande orfèvrerie belge, à découvrir au Château de Seneffe

La grande orfèvrerie belge, à découvrir au Château de Seneffe

L’orfèvrerie du Château de Seneffe découle de la passion de Claude d’Allemagne, un collectionneur, qui l'a léguée au Ministère de la Communauté Française de Belgique.

Derrière sa façade néo-classique du 18e siècle, le domaine de Seneffe est ouvert aux événements traditionnels, contemporains, voire avant-gardistes. Il est constitué d'un château, d'un parc à l'anglaise de 22 hectares avec un jardin à la française, d'un théâtre, d'une orangerie, d'une volière, d'un étang et d'une d'île, reliée par un pont, qui abrite la plus belle collection d'orfèvrerie belge.

Un musée de l'orfèvrerie au Château de Seneffe

Au cœur de la province du Hainaut, en région Wallonne, ce lieu de rencontres doit sa notoriété à Julien Depestre, commerçant, banquier et homme d’affaires qui décida la construction de cette résidence mêlant intimité et apparat, à la croisée des influences française, italienne et anglaise. Salons, galerie de tableaux et de statues complètent une collection constituée au cours de sa vie.

Château de Seneffe galerie des statues
2 galeries à colonnes ioniques comme celle-ci exposent des statues de divinités grecques et des vases sculptés. © DR
Château de Seneffe écritoire
Cet encrier du 19e siècle est composé de 3 compartiments en argent ciselé. © DR

Une collection classée trésor national belge

Dons, legs, acquisitions, le catalogue, patiemment rassemblé, met en avant un ensemble d’œuvres en argent orienté vers des pièces produites dans la région. Plats, couverts, salières, coupes, chopes, coffret de mariage, théière et chocolatière sont le clou des visites du musée, surtout depuis que des soupières à tête de bélier furent classées comme trésor national par les autorités.

Château de Seneffe chenets de cheminée
Ne cherchez pas chez un antiquaire des chenets identiques, ce modèle est unique. © DR
Château de Seneffe soupière à tête de bélier
Avec ses têters de bélier, cette soupière, mettant à l'honneur l'art animalier, atteint des sommes inestimables. © DR

Des objets rares, témoins du raffinement d'antan