Romans-sur-Isère, capitale de la chaussure au pied du Vercors

23 nov 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Réputée pour son industrie de la chaussure de luxe, Romans-sur-Isère abrite néanmoins un joli patrimoine historique qui mérite d'y faire escale.

Image
Ville de Romans-sur-Isère
D'apparence paisible, Romans est une ville qui bouge bien, sur la route des vacances. © Ebascol - Shutterstock

Sommaire

Au cœur du département de la Drôme et au bord de l'Isère, Romans est située entre les contreforts du Vercors et les collines ardéchoises. La ville a commencé son histoire autour d'une abbaye médiévale bénie par Rome, ce qui lui vaut son nom. Autrefois place forte des drapiers et des tanneurs, les riches marchands s'y firent construire de somptueux hôtels particuliers au style gothique flamboyant. Nugues, Duport-Roux, Clérieu, Thomé, Chabert, le Clarisse, de Loulle, leur visite guidée sera complète avec le « Service Patrimoine - Pays d'Art et d'Histoire » de l'office du tourisme, car ils ne sont pas toujours ouverts au public.

Romans, ville aux toits roses
Les toits ocres roses de la ville sentent bon la proximité du Midi. © Crespeau

Une ville qui s'ouvre au monde

La cité voit ses remparts tomber au milieu du 19e siècle. Même si certains de leurs vestiges sont encore visibles, pour le plus grand bonheur des touristes. Lors d'une balade dans le centre historique, les amateurs de patrimoine préservé ne pourront rater la collégiale Saint-Bernard, un édifice imposant qui s'impose au regard de tous. De plus, son intérieur abrite le trésor local le plus précieux.

Romans tour Jacquemart
En centre-ville, la tour Jacquemart est un bon repère pour se diriger dans les petites ruelles. © Crespeau

Une tradition qui marque le temps

À savoir 9 tentures brodées au moyen-âge et à caractère religieux. Mais aussi des boiseries en noyer, des peintures murales et des vitraux remarquables. Autre monument à visiter, la tour Jacquemart. Cette horloge, conçue à l'origine pour donner l'heure aux habitants, sonne toutes les heures, depuis 1429. Et cela, grâce à « Jacques Bonhomme », un automate en bois armé d’un marteau de fer.

Romans Cité de la Chaussure
Cette noble propriété devint un monastère avant d'abriter le Musée International de la Chaussure. © Crespeau

Après avoir parcouru les artères pittoresques, comme la rue des Clercs, puis les rues commerçantes situées autour de la Côte des Cordeliers, une petite pause gourmande s'impose. Pour déguster la spécialité culinaire locale, la raviole. Les plus passionnés s'intéresseront ensuite au Circuit des Métiers d'Art. Son parcours à la rencontre des artisans et de leurs ateliers pour découvrir leur savoir-faire. Peinture, maroquinerie, chaussures, céramique, éventail, reliure, arts plastiques et lutherie, les moments de partage ne manqueront pas.

Romans intérieur de l'église
Gothique, puis romane, la nef de l'abbaye s'offre même un petit côté byzantin. © Crespeau

Le royaume enchanté de la chaussure

Gardons le meilleur pour la fin, avec l'univers des souliers dont cette agglomération a fait un art. À tel point qu'elle lui consacre un musée pour redonner de la vigueur à ce secteur. Dans les salles de l'ancien Couvent de la Visitation, édifié au 17e siècle, les collections dévoilent la façon d'appréhender la manière de porter cet objet universel à travers les siècles et les pays.

Romans plat de ravioles
Bien cuisinées, les ravioles de Romans sont un régal. © BK - Shutterstock

Modèles pittoresques, historiques et célèbres

Les modèles de Picasso, Paco Rabanne, Charles Jourdan et Christian Louboutin y côtoient des bottes fétichistes et les escarpins portés par l'actrice Kate Winslet. Production artisanale, créativité, innovation, qualité, petites séries, le berceau de la chaussure de luxe et du travail du cuir la dévoile sous toutes ses formes. Un goût du travail bien fait, qui vous donnera une idée de l'état d'esprit ambiant. Si vous décidez d'acheter une maison de luxe à vendre à Romans-sur-Isère

Romans tannerie
Tannées, les peaux sont ensuite formées pour se transformer en chaussures de tous les styles. © OTVR

Carnet d'adresses incontournables à Romans-sur-Isère

  • Visites touristiques : la collégiale Saint-Barnard, pour sa façade, sa nef romane, ses sculptures, ses colonnades, ses fresques et ses tentures. La tout Jacquemart : du haut de ses 37 mètres, elle offre un panorama incomparable sur la ville. Le « Pont Vieux » : pour se retrouver, en quelques pas, à Bourg-de-Péage.
  • Musée International de la Chaussure : en plus des modèles géants qui trônent à l'entrée, près de 16 500 modèles y sont exposés dans une atmosphère unique. Depuis ceux portés par nos ancêtres, aux chaussures des quatre coins du monde. Une visite guidée divertissante, à grands renforts d'anecdotes ludiques. www.museedelachaussure.fr
  • Mère Maury : ravioles du Dauphiné ou au chocolat, cette maison du centre-ville confectionne la spécialité locale, constituée de petits carrés de pâte fine farcis de fromages et de persil, depuis 1875. Une référence, entre authenticité et tradition, qui a le soutien des plus grands chefs étoilés. www.raviolesmeremaury.com
  • Magma Terra : cet espace multifacette est à la fois un bar à bières, un coffee shop et un restaurant voué aux produits locavores qui met en valeur les maraîchers, les éleveurs et les artisans situés à moins de 50 km autour de Romans-sur-Isère (carte : 40 €). Il est également utilisé comme un lieu d'exposition et de concerts. www.magmaterra.fr
  • La Villa Margot : dans les salons cossus d'une maison bourgeoise, la cuisine créative, en direct du marché, est à la carte. Formule déjeuner. : 24 €, menus : 28 €, 38 €, dégustation : 55 €. www.restaurantromans-lavillamargot.com
  • La Redonière : seul 4 étoiles de Romans-sur-Isère, cette ancienne maison de maître, agrémentée d'une piscine extérieure, ne manque ni de charme, ni de confort. Chambres supérieures pour 2, avec vue sur le parc, à partir de 137 €. www.hotel-oreeparc.com
Romans Hôtel L'Orée du Parc
Face à l'hôtel de l'Orée du Parc, la piscine chauffée est réservée aux clients. © DR
Romans salle du restaurant l'Orée du Parc
Dans l'atmosphère feutrée du restaurant, la carte décline les spécialités régionales. © DR

Le charme d'un patrimoine méridional aux portes du Sud

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French