5 questions... au collectif hall haus

Fabien Mougin 21 nov 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

À la fois éditeur d’objets et de mobilier, agence créative et électron libre, le collectif hall haus brouille les pistes et les frontières pour proposer une vision créative unique, avec à cœur de démocratiser le design auprès des jeunes générations. Mêlant en toute liberté leurs références quotidiennes, de la street food au manga en passant par Zaha Hadid et les arts décoratifs, Teddy Sanches, Abdoulaye Niang, Sammy Bernoussi et Zakari Boukhari ont déjà séduit les institutions artistiques les plus pointues comme les grandes marques. Rencontre. 

Image
Rencontre avec le collectif hall haus
Banc "Olympic bench", 2022 © Charles Michalet
Sommaire

Qui se cache derrière le collectif hall haus ?

Nous sommes quatre designers et ingénieurs. Nous nous sommes rencontrés lors de nos études, à l’ENSCI - Les Ateliers et aux Arts et Métiers. Nous nous sommes associés en 2020 pour créer hall haus. Notre premier projet a été la chaise Curry Mango, que nous avons conçue durant la résidence “À l'œuvre” chez Lafayette Anticipations. Nous avons ensuite été finalistes du concours Design Parade 2022, organisé par la Villa Noailles, puis conçu une exposition à l'UNI (ex Tati à Barbès, Paris) où nous avons mis en avant nos créations et notre démarche. Puis nous avons enchaîné avec un stand sur le salon Maison et Objets en janvier 2023, ce qui nous a permis de nous faire une place dans le monde du design. Nous avons aussi collaboré avec des marques comme Nike, Ikea, Foot Locker, Théorème Editions... 

Image
Rencontre avec le collectif hall haus
hall haus autour de la table "Udo Udo" créée pour Théorème Editions © Mamadou Diakhité

Pourquoi avoir choisi ce nom ?

“Hall” fait référence à nos origines, la culture urbaine, l'environnement dans lequel nous avons grandi. “Haus” fait référence au design industriel, au mouvement Bauhaus. C'est aussi “la maison” en allemand. L'idée de notre nom est de faire converger ces deux univers, de créer un pont entre le hall et le haus. 

Quelle est votre vision du design, et au fond l’essence même de votre travail ?

Nous souhaitons rendre le design accessible à tous, en faisant converger des références multiples pour faciliter la compréhension de nos objets au plus grand nombre. Notre volonté est de partager notre passion et d'être les modèles que nous n’avons pas eu pour les générations futures.

Nous avons 3 champs d'actions : l'objet, l'expérience et la transmission. L'objet est notre point de départ. Nous maîtrisons toutes les étapes de création, depuis l'idée jusqu'au produit fini. L'expérience constitue la création d'un univers autour de ces objets : les supports de communication, la scénographie d'expositions, l'aménagement d'espaces... La transmission quant à elle peut prendre plusieurs formes : interventions pédagogiques, workshops, conférences, podcasts... Tout ce qui peut nous permettre de démocratiser le design, quel que soit le public ! 

Image
Rencontre avec le collectif hall haus
Fauteuil "Curry Mango", 2021 © AM+PM

Des arts déco à ASAP Rocky, vos inspirations sont multiples. Partagez-nous en quelques unes.

Nous nous inspirons de notre univers quotidien. Nous aimons faire des références à la musique, au sport, au manga, à la street food… Mais aussi à des architectes comme Barber Osgerby et Zaha Hadid. Avec cette idée de mélanger les références pour rendre nos objets accessibles au plus grand nombre et éveiller l'intérêt pour le design aux jeunes générations. Pour notre chaise Curry Mango par exemple, nous nous sommes amusés à combiner la chaise pliable Quechua et la chaise B3 de Marcel Breuer. Pour notre banc olympique, nous nous sommes inspirés de la torche olympique des Jeux Olympiques de Londres. Enfin, pour notre table Udo Udo, nous nous sommes inspirés de la table Noguchi et du S américain.

Parlez-nous de la DKR Chair.

La chaise DKR a été créée pour la Biennale de Dakar en 2022. Elle est inspirée de la chaise à palabre, chaise traditionnelle de l'Afrique de l'ouest, symbole de la transmission orale entre les générations. Notre design reprend le profil et la position d'assise particulière de la chaise à palabre, que nous avons revisitée en acier découpé et plié. Nous avons repris le motif des Jeux Olympiques avec le jeu de superposition des cercles. Le premier exemplaire a été conçu et fabriqué à Dakar, puis nous avons adapté le design pour produire la chaise en France et l'exposer à Maison et Objets en janvier 2023. C'est notre best seller, elle a été acquise par de nombreux collectionneurs mais aussi par le restaurant des Archives Nationales de Pierrefitte sur Seine et par Nike pour leurs bureaux parisiens. 

Des projets à venir à nous partager ?

Nous sommes exposés à la Galerie des Gobelins dans le cadre de l'exposition Les Aliénés du Mobilier National jusqu'en janvier 2024, pour laquelle nous avons réinterprété un meuble. Nous travaillons aussi sur une collaboration avec Jean-Charles de Castelbajac, un pop up store avec le restaurant parisien JAH JAH… Nous sommes en résidence à AL ULA (Arabie saoudite) pour imaginer du mobilier urbain. Entre autres ! 

Image
Rencontre avec le collectif hall haus
Chaise "DKR", 2023 © Charles Michalet
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
Image
Rencontre avec Sarah Espeute
Art de vivre
Avec ses objets sensibles et son univers poétique, Sarah Espeute réinvente l’art de la table depuis...
A la une !
Image
La céramiste Lisa Allegra a installé son atelier à Barcelone.
Art de vivre
Designer et céramiste, Lisa Allegra a installé son atelier à Barcelone en 2017, dans le charmant quartier de Gràcia. Elle y façonne vases, appliques, chaises ou encore tables à dîner en céramique...
Image
Papiers peints Bien fait Paris
Art de vivre
Arty, abstrait, poétique, graphique ou rétro : quel que soit le style qu’on lui préfère, le papier peint a toujours la côte ! Dans les intérieurs traditionnels comme les plus modernes, placé en pan...
Image
Rencontre avec Sarah Espeute
Art de vivre
Avec ses objets sensibles et son univers poétique, Sarah Espeute réinvente l’art de la table depuis son atelier marseillais où elle brode des tissus anciens pour leur donner une seconde vie, tout en...