Hôtel le Meurice : un trio de grands chefs dédié à l'excellence gastronomique

Henri Yadan 15 nov 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Cet hiver, les chefs étoilés Alain Ducasse, Amaury Bouhours et Cédric Grolet signent la carte de l'hôtel le Meurice, le palace de la rue de Rivoli, à Paris.

Image
Hôtel le Meurice : un trio de grands chefs dédié à l'excellence gastronomique
L'équipe entoure Alain Ducasse qui surfe entre édition, restaurants, manufactures de chocolat et de glace. © DR
Sommaire

Pendant que le mercato des chefs poursuit sa folle course, l'hôtel le Meurice mise sur ses valeurs sûres, avec Alain Ducasse, qui donne son nom au restaurant doublement étoilé, dont les fastes du décor s'inspirent de ceux du Salon de la Paix à Versailles. Il y côtoie Amaury Bouhours, le chef exécutif des lieux, formé dans son sillage, mais encore le pâtissier Cédric Grolet, star des réseaux sociaux qui voit ses gâteaux de voyage collectionner les trophées. Ce mois-ci, il sort son 3e livre gourmand, baptisé ​​« Fleurs ».

Un hommage appuyé aux meilleurs producteurs

Dans les coulisses, chacun œuvre à faire de ce lieu l'adresse favorite des néo-gourmets. Du coup, la cuisine étonne, le service est plus détendu, comme une nouvelle façon de vivre l’expérience d’un repas étoilé dans un palace : plus jeune, plus innovante et plus surprenante pour être en phase avec son époque, sans rien lâcher des fondamentaux, tout en s'appuyant sur les meilleurs producteurs et un très solide socle technique.

<em>Modifier Article</em> Hôtel le Meurice : un trio de grands chefs dédié à l'excellence gastronomique
L'élégance Grand Siècle de la salle à manger est modernisée grâce à Philippe Starck. © Maki Manoukian
<em>Modifier Article</em> Hôtel le Meurice : un trio de grands chefs dédié à l'excellence gastronomique
L'art du dressage d'une assiette étoilée nécessite une très grande technique. © Maki Manoukian

Les trentenaires aux manettes des cuisines

Après avoir découvert les fines saveurs des pattes de poulet à la tartelette d'oignons de Roscoff, de l'huître princesse de Kermancy raisin/verjus/tonic, de la daurade de Noirmoutier à la betterave, du homard bleu navet/coing/cardamome, du veau ​​« grain de soie » chou vert/piment/houblon, puis la Fleur Citron, force est de reconnaitre que ces plats incarnent les talents conjugués d'une grande brigade. Menus : 250 €, 320 €.

<em>Modifier Article</em> Hôtel le Meurice : un trio de grands chefs dédié à l'excellence gastronomique
En cuisine, l'effet de l'azote offre un spectacle dont les convives ne se lassent pas. © Maki Manoukian

Le grand registre de la haute cuisine française

www.dorchestercollection.com

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
luxe-seconde-main-bellesdemeures
Art de vivre
Tout beau, oui, mais pas forcément tout neuf ! Depuis quelques années et grâce à un éveil des consciences en matière d’écologie, le luxe de seconde main s’installe sur le marché. Une tendance qui...
Image
La céramiste Lisa Allegra a installé son atelier à Barcelone.
Art de vivre
Designer et céramiste, Lisa Allegra a installé son atelier à Barcelone en 2017, dans le charmant quartier de Gràcia. Elle y façonne vases, appliques, chaises ou encore tables à dîner en céramique...
Image
Papiers peints Bien fait Paris
Art de vivre
Arty, abstrait, poétique, graphique ou rétro : quel que soit le style qu’on lui préfère, le papier peint a toujours la côte ! Dans les intérieurs traditionnels comme les plus modernes, placé en pan...