Trois artisanes à suivre pour dénicher des pièces uniques

Fabien Mougin 30 mai 2023
mis à jour le
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Il suffit de quelques minutes passées sur les réseaux sociaux pour se rendre à l’évidence : en matière d’objets et de mobilier, il devient de plus en plus difficile de faire original. Une bonne option peut être de se tourner vers l’artisanat d’art, qui permet de dénicher des pièces uniques, façonnées à la main, dont le cachet et l’authenticité mettront tout le monde d’accord. Oui mais encore faut-il savoir où en trouver. Voici trois jeunes artisanes françaises qui pourraient vous intéresser.  

 

Image
Une table
Une création de l'artiste tirée de la collection Les Domaines de Fontenille. ©Lena Morelli
Sommaire

Emma Bruschi

Elle s’est fait repérer au Festival international de mode, de photographie et d'accessoires de Hyères en 2019, avec sa collection Almanach, des vêtements inspirés des techniques agricoles et des ressources naturelles. Emma Bruschi, originaire de Haute-Savoie, se passionne depuis toujours pour le folklore régional. Avec ses créations poétiques, elle remet au goût du jour des techniques artisanales traditionnelles, notamment le tressage de paille de seigle. Ses bouquets de moisson, tressés à la main et au rouet, sont symboles d'amour et de chance. Des objets parfaits à accrocher chez soi ou à offrir à quelqu'un qui nous tient à cœur.

Image
Une chaise
Un objet recouvert d'épis de seigle et développé à l'occasion de la Design Parade 2023, prévu du 23 au 25 Juin à la Villa Noailles. ©Emma Bruschi

Annabelle Jouot

Après une première vie dans la mode, en tant que styliste et rédactrice, Annabelle Jouot s’est lancée dans la création artistique suite à un coup de cœur pour une tapisserie de Joan Miró, découverte à Barcelone. En utilisant une technique ancienne de tissage, elle crée depuis son atelier parisien des œuvres textiles en laine, dans une gamme de coloris naturels, souvent ponctués de touches plus vives. Grande amoureuse de l’imperfection, elle cherche à laisser dans ses créations la trace de son geste. Ses tentures varient du petit format (parfait pour déposer sur sa cheminée !) aux dimensions plus imposantes, déjà exposées dans une galerie grecque. 

Image
Explication du Vide II ©Annabelle Jouot
Explication du Vide II ©Annabelle Jouot

Lena Morelli

Installée en Provence, dans le joli village de Saint-Victor La Coste, Lena Morelli se consacre au tissage, elle aussi. La corde danoise est son matériau de prédilection, une corde de papier particulièrement résistante, prisée des designers scandinaves, qui offre une grande liberté de création. Dans une démarche durable, elle utilise des structures d’assises anciennes qu’elle chine en brocante, sur lesquelles elle invente des motifs uniques et contemporains. À travers son art, elle revalorise ainsi des objets ou du mobilier pour leur donner une seconde vie. Ses créations ont déjà été repérées par un hôtel du Luberon et une galerie parisienne. Sa prochaine collection d’assises est à venir cet été. 

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
La céramiste Lisa Allegra a installé son atelier à Barcelone.
Art de vivre
Designer et céramiste, Lisa Allegra a installé son atelier à Barcelone en 2017, dans le charmant quartier de Gràcia. Elle y façonne vases, appliques, chaises ou encore tables à dîner en céramique...
Image
Papiers peints Bien fait Paris
Art de vivre
Arty, abstrait, poétique, graphique ou rétro : quel que soit le style qu’on lui préfère, le papier peint a toujours la côte ! Dans les intérieurs traditionnels comme les plus modernes, placé en pan...
Image
Rencontre avec le collectif hall haus
Art de vivre
À la fois éditeur d’objets et de mobilier, agence créative et électron libre, le collectif hall haus brouille les pistes et les frontières pour proposer une vision créative unique, avec à cœur de...