Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Publi-communiqué

Qu'est-ce qu'une assurance emprunteur ?

Même si elle n’est pas obligatoire, l’assurance emprunteur reste systématiquement exigée par les établissements qui accordent des prêts. Vous pouvez la souscrire auprès de votre établissement bancaire mais aussi auprès d’un assureur extérieur. Mais qu’est-ce que l’assurance emprunteur ? Pourquoi y souscrire ? Et comment trouver les meilleurs tarifs ? Voici les réponses à vos questions. 

Qu'est-ce qu'une assurance emprunteur ?

Sommaire

L’assurance emprunteur couvre votre crédit immobilier 

Lorsqu’elle vous accorde un prêt pour un achat immobilier, la banque demande en échange la souscription à une assurance emprunteur. C'est une garantie qui permet de couvrir votre emprunt en cas d'incident. Vous payez donc une cotisation permettant d’assurer votre prêt et si un jour une situation vous conduit à ne plus pouvoir payer vos mensualités, c’est l’assureur qui prend le relais. À noter que cela peut être tout ou partie des échéances en fonction du contrat. 

L’assurance emprunteur protège d’une part les organismes prêteurs mais aussi votre entourage. En effet, en cas de décès, les membres de votre famille peuvent tout à fait hériter du bien immobilier sans avoir à en payer les mensualités, puisque c’est l’assurance qui le fera. 

Quelles sont les garanties de l’assurance emprunteur ? 

Vous avez décidé de naviguer sur le comparateur d’assurances proposé par Les Furets pour bénéficier de plusieurs devis ? Commencez par avoir en tête les différentes garanties proposées par l’assurance emprunteur. Elle permet, en effet, la prise en charge des échéances du prêt immobilier dans les cas suivants : 

  • Décès : le paiement du capital restant dû est pris en charge par l’assurance emprunteur
  • Perte totale et irréversible d’autonomie : là aussi, le paiement du capital restant dû est pris en charge par l’assurance emprunteur
  • Perte partielle d’autonomie : la prise en charge des mensualités dépend du taux d’invalidité mais aussi d’autres facteurs, pensez pour cela à bien faire le point avec votre assureur 
  • Perte d’emploi : l’assurance emprunteur permet la prise en charge des mensualités lorsqu’il s’agit d’une rupture de CDI. Mais attention, cela ne s’applique pas à l’interruption d’une période d’essai, à la démission, à la rupture de CDD, au chômage partiel ainsi qu’à la préretraite.
Bon à savoir

Lorsqu’une personne est co-emprunteur dans le cadre d’un achat immobilier, la prise en charge du capital restant dû est assurée à hauteur de la quotité souscrite. Ainsi, si le montant du prêt est par exemple assuré à 50% par un co-emprunteur et à 50 % par l'autre, le co-emprunteur qui n'a pas été victime d'un incident l'empêchant de rembourser son prêt doit toujours en payer la moitié des mensualités. En revanche, si chaque emprunteur est couvert à 100 % par l'assurance, celle-ci remboursera l'intégralité des mensualités si l'un deux venait à subir un problème l'empêchant de rembourser.

Comment trouver l’assurance emprunteur la plus intéressante ? 

Si les banques proposent systématiquement une assurance emprunteur aux personnes qui souscrivent un prêt immobilier pour l’achat d’une maison ou d’un appartement (assurance de groupe), il faut savoir que vous n’avez aucune obligation de souscrire votre assurance dans cet établissement. En effet, vous êtes parfaitement libre de choisir l’assurance emprunteur de votre choix, à condition de souscrire aux garanties exigées par l’établissement prêteur (loi Lagarde). 

Pour trouver l’assurance emprunteur la plus adaptée, c’est-à-dire celle qui correspond le mieux à vos besoins et qui vous semble la plus intéressante économiquement parlant, pensez à utiliser un comparateur d’assurances en ligne. Grâce à ce service gratuit, vous obtiendrez rapidement des devis parmi les offres les plus compétitives. De plus, les économies réalisées sont très intéressantes, parfois jusqu'à 50 % du montant de l'assurance pour la même couverture.

De plus, n'hésitez pas à changer d'assurance emprunteur en cours de prêt si vous trouvez moins cher ailleurs. En effet, la loi Hamon et la loi Bourquin vous permettent, sous certaines conditions, de changer d’assurance (durant la 1ère année de souscription de l’assurance emprunteur, puis tous les ans à date anniversaire), et ainsi de vous orienter vers une offre plus avantageuse.

Plus de conseils :