Paris et littoral : l’immobilier de luxe toujours au beau fixe

Medhi Salah 11 aoû 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le marché des biens résidentiels haut de gamme en France demeure étonnamment résilient malgré la zone de turbulences traversée par l’immobilier. La dernière étude de marché réalisée par le réseau Barnes, spécialisé dans l’immobilier de luxe, dresse un bilan intéressant de la situation à Paris, mais aussi sur les littoraux les plus prisés par les acquéreurs fortunés.

Image
Côte d'Azur, au sud de Cannes
Le littoral français, retour au sommet ? Cannes, Côte d'Azur ©Getty
Sommaire

Paris redevient la capitale mondiale de l’immobilier de prestige

Paris a retrouvé sa place en tant que destination favorite des ultra-riches en 2023, selon l’index annuel publié par le groupe Barnes. À en croire l’étude, les plus fortunés investisseurs internationaux sont notamment séduits par le riche patrimoine culturel et historique de la capitale française, ainsi que par sa « vigueur économique ». Ces facteurs font de Paris un lieu attrayant pour les acheteurs privilégiés, et les prix de l’immobilier de prestige reflètent cette demande élevée.

Depuis 2020, la barre symbolique des 40 000 € par m² a été franchie à plusieurs reprises pour des biens exceptionnels à Paris. Selon le cabinet à l’origine de l’étude, des ventes devraient même se conclure à des prix avoisinant, voire dépassant les 50 000 € par m² d’ici la fin de l’année 2023.

Cette tendance haussière témoigne de la confiance des investisseurs dans le marché immobilier haut de gamme de la capitale française. Elle s’explique aussi, selon Barnes, par l’arrivée à Paris d’une « clientèle de cadres supérieurs anglo-saxons et français de retour d’expatriation », après l’épisode du Brexit. De quoi entretenir, a minima, une stabilisation des prix des biens parisiens les plus prestigieux pour la période à venir.

Un retour en force des acquéreurs étrangers ?

Un temps tenus à l’écart du marché immobilier français par les contraintes liées au Covid-19, les acheteurs d’origine étrangère sont à nouveau très présents dans les régions les plus porteuses. Sur la Côte d’Azur, les étrangers représentaient 40 % des clients de Barnes en 2022, et leur proportion est passée à 60 % en 2023.

Littoral méditerranéen : les villas de luxe s’arrachent toujours

Le charme de la Côte d’Azur continue de séduire les acheteurs fortunés, et les villas d'exception de cette région demeurent très prisées. En 2022, la moyenne des transactions de luxe sur la Côte d’Azur atteignait environ 3 millions d’euros. Cet indicateur est ensuite resté stable au cours des six premiers mois de l’année 2023, démontrant une stabilisation du marché, mais pas encore une baisse des prix.

Les projections de Barnes suggèrent cependant qu’une baisse des prix pourrait s’amorcer au second semestre 2023, stimulant à son tour une bonification des volumes de ventes. Cette évolution est attribuable à un ajustement naturel du marché, et permettrait à de nouveaux acquéreurs de saisir des opportunités intéressantes dans cette région prisée.

Qu’est-ce qu’un bien immobilier de luxe ?

Il n’existe aucune définition stricte permettant d’identifier un bien de prestige. En France, cette catégorie regroupe essentiellement les biens d’une valeur supérieure à un million d’euros, et présentant des caractéristiques rares ou exceptionnelles en matière d’emplacement, surface habitable ou qualité architecturale.

Littoral atlantique : un retour au calme ?

Sur le bassin d’Arcachon, le marché de l’immobilier de prestige a connu une évolution notable depuis le début 2023, avec une augmentation du stock de biens à vendre de l’ordre de 15 %. Parallèlement, le nombre d’acquéreurs a diminué d’environ 20 % depuis janvier pour les logements dont les prix se situent dans la tranche comprise entre 1 et 3 millions d’euros.

Dans ce contexte, les prix et les volumes de vente semblent se stabiliser, après une période marquée par l’après-Covid et une explosion spectaculaire de la demande. La même tendance est observée, dans une moindre mesure, dans la région du Pays basque. Les biens immobiliers d’exception y ont connu une stabilité remarquable des prix au cours des six derniers mois à en croire les dernières observations réalisées par Barnes.

Le segment de l’immobilier de prestige semble durablement épargné par les difficultés touchant les transactions de propriétés plus classiques. Les villes emblématiques comme Paris, Nice ou Bordeaux continuent d’attirer des investisseurs fortunés grâce à leur patrimoine culturel et à leur dynamisme économique.

Les trois points clés à retenir :

  • L’immobilier de luxe parisien est redevenu le terrain de prospection favori des riches acquéreurs étrangers.
  • Le littoral méditerranéen, en particulier la Côte d’Azur, maintient son attrait pour les acheteurs haut de gamme.
  • Le littoral atlantique voit ses prix se stabiliser après une période de surchauffe due à un fort accroissement de la demande.
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Immobilier de prestige - Belles Demeures
Biens d'exception
En pleine ébullition, le marché des biens de prestige semble échapper aux contingences de la crise qui affecte l’immobilier ancien traditionnel. Entre envolée des prix, forte présence de la clientèle...