Biens d'exception

Une demeure patricienne dans les Hamptons, refuge de la Gentry américaine

Une demeure patricienne dans les Hamptons, refuge de la Gentry américaine

Au nord-est de New York, la région des Hamptons qui borde l'océan Atlantique abrite les somptueuses « Mansions » des Happy Few. Un lieu de villégiature huppé pour le Gotha !

Pour les célébrités et les jeunes loups de Wall Street s'offrir un pied-à-terre dans les Hamptons est un must. L'élite new-yorkaise y profite des plages sauvages locales et de ses résidences secondaires, constituées de manoirs au style Nouvelle-Angleterre, bien cachées dans la nature. Ne cherchez pas sur Internet, il faut faire partie de la Jet Set pour être admis dans ce club très privé.

Les Hamptons, un club privé pour l'élite new-yorkaise

Les villas à vendre se comptent sur les doigts d'une seule main, à condition d'être bien informé. On y accède en voilier, en hydravion ou en Porsche ! La condition pour apercevoir cette demeure nichée au sein d'une allée de sycomores, entourée d'une roseraie, d'un verger de pommiers, d'un potager et d'un jardin anglais, dont le chemin mène à un quai pouvant accueillir des yachts.

Hamptons piscine
Ingénieusement chauffée, la piscine extérieure est entourée d'une végétation taillée au cordeau. © DR

Hamptons salon
Le double salon surplombé d'une loggia met au centre de son espace de vie une grande cheminée. © DR

Un luxe discret très anglo-saxon

Sur 1 200 m², ses deux étages offrent une vue panoramique spectaculaire sur Mecox Bay ! Les rares invités ont pu y admirer, guidés par un majordome, son immense salon à la cheminée de bois précieux, une véranda modulable, une salle à manger décorée de papier peint chinois, des suites spacieuses aux salles de bains en marbre ainsi qu'un Spa en plein air. En toute simplicité…

Hamptons lounge
Le lounge s'ouvre sur la nature, et plus loin sur les rivages de l'île de Long Island. © DR

Hamptons, l'american way of life en bord de mer.

Cette propriété est proposée par www.john-taylor.fr